Indépendante, toujours et partout

Au bout du monde

Par CHARLES Gilbert

J’ai pris un jour de congé et mes collègues mon demandé ce que j’allais faire.

Je leur ai dit: je vais au bout du monde.

Parti le matin de bonne heure, je traverse l’Ain, les Hauts plateaux du Jura, le Doubs la Haute Saône pour arriver dans les Vosges, je retrouve Philippe sur le chemin est nous arrivons à l’Etang des Fées et la personne, nous appelons Jean-Marc qui nous indique que le RV est de l’autre côté de l’étang.

Demi-tour et nous arrivons au rassemblement du Bout du Monde, il y a des sides car Ural et Dniepr et des tentes installés sur le terrain. Accueil chaleureux de Nono et Solange et salutation d’autres Uralistes et du Président Mickey qui me dit c’est la 1ère fois que tu viens toi alors tu es un «Binouze ».

Je rencontre également Sylvie et Jean-Marc les gentils organisateurs de ce rassemblement Sylvie qui a épluché 10 kg d’oignons pour faire la soupe à tous n’a même pas les yeux rouges.

Après avoir serré des paluches et fait la bise aux filles, il est l’heure de l’apéro offert par l’amicale, les discutions s’enchaines et nous dégustons la soupe avec plaisir, le fromage du Massif central apporté par Florence, les préparations de Pierrette ainsi que différents breuvage “sans alcool” ou peut être un peu, La vodka a l’herbe des jeunes mariés Sosso et Nono pour fêter cet heureux événement puis nous avons dansé une partie de la nuit avec les musiques de Jean Philippe.

Mickey et Pierrette ont mis les costumes de l’armée, l’ambiance est au plus chaud et nous dansons comme des fous une bonne partie de la nuit.

Le lendemain Sylvie nous apporte le pain frais pour le petit déjeuné, c’est sympa, le café chauffe dans la cafetière collective que Jean Marc a pris le soin d’allumer un peu tard selon Sylvie, mais ce n’est pas grave nous avons le temps et la journée s’annonce bien, l’ambiance est au beau fixe, nous déchargeons le bois de la remorque et de la voiture de Jean Marc, nous pouvons nous chauffer pour de nombreuses heures, il y a ce qu’il faut.

Je vais faire un petit tour et rapporte de la neige sur le side afin de créer un frigo pour le refroidissement de la bière ensuite le président nous demande d’aligner les sides afin de faire une photo de famille.

Après le repas de midi, il est prévu de visiter le musée du textile à Ventron, Jean Marc donne les directives afin de ne perdre personne et c’est parti le ronronnement des machines donne le ton.

Arrivé sur le site, une charmante fille nous guide et nous donne les explications sur le fonctionnement du tissage depuis 1855 à nos jours, nous sommes tous ravis de ces informations qui enrichisses notre culture, nous sommes plongés dans le cœur des vosgiens et c’est avec un grand respect qui nous imaginons la rude vie de l’époque avec le climat et le travail acharné de ces personnes qui travaillaient 14 heures par jour dès l’âge de 8 ans.

Nous rentrons au campement car il faut allumer le feu ainsi que le barbecue pour le repas du soir, apéro et discutions bien sûr et repas avec musique, le barbecue laisse échapper l’odeur de la viande grillée et le feu de bois permets de se rassembler pour passer un bon moment ensemble dégustation d’huitres apportées par “JPA ” avec un petit coup de muscadet un vrai plaisir.

Certain resterons très tard car il y a beaucoup de chose à se dire, d’autre irons se coucher pour être en forme le lendemain pour rentrer dans leur maison.

Vue de l’étang des fées à l’automne

bout_du_monde

1 Commentaire

  1. TramB TramB
    27 juin 2016